Parce que vous, lecteurs, avez aussi droit au chapitre : Le piano aphone de Pierre Benazech
le 24 février 2014
Qui n’a jamais rêvé d’évasion ? Qui n’a jamais voulu découvrir d’autres mondes que le nôtre ? C’est ce que nous propose Pierre Benazech dans Le Piano Aphone ! Avec de telles promesses, je ne peux que lever la main et espérer être choisi.
Lorsque débute le récit, rien ne laisse présager ce voyage vers un ailleurs fantasmagorique. On découvre un jeune homme dans une scène qui nous parait d’une banalité totale. Mais bien vite, tout change, on bascule dans l’onirisme le plus complet au fil des pages et l’on fait des rencontres hors du commun. Ces rencontres rythment l’histoire et nous entraînent plus encore dans cette fuite loin de la réalité. On se prend d’affection pour ces personnages ainsi que pour notre héros.
Même si l’on ressent que Le Piano Aphone s’adresse à un public assez jeune, on ne peut qu’apprécier la plume de l’auteur. Il semble réciter un poème tout au long du récit tant les comparaisons sont des plus imagées et fantasques. C’est un gros plus pour l’histoire, car ça rajoute bien plus encore au côté magique et irréel de ce livre.
Complètement sous le charme, on tourne les pages à toute vitesse pour mieux nous laisser surprendre par le dénouement. Celui-ci arrive comme le réveil le matin vient nous sortir de nos doux rêves. On regrette déjà ce sommeil où l’on était si bien, plongé dans ces songes si merveilleux.
Le Piano Aphone, au fil de sa lecture, nous fait penser à des œuvres telles qu’Alice au pays des merveilles. On ressent le même sentiment de partir dans un autre monde sans pourtant quitter le nôtre. Le livre rivé à nos mains et nos yeux parcourant avidement les mots.

On ne peut donc que saluer l’invitation au voyage fantasmagorique que nous propose Pierre Benazech en nous entraînant dans cet ailleurs onirique aux descriptions si imagées. A nos yeux et à notre esprit persistent ces paysages et ces personnages qui ne nous demandent juste une chose : Garder votre âme d’enfant et rejoignez-nous !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :